Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:00

Encore une plante qui déploie une "intelligence" par des techniques de mimétisme poussées.

 

On a découvert qu'une liane du Chili

jouait au "caméléon"

 

Tu es dépassé, Sherlock Holmes. Il existe un nouveau maître du déguisement, et c'est une plante. Camouflage et imitation sont réservés habituellement au royaume animal. La chenille du papillon "Grand sphinx de la vigne" (deilephila elpenor) effraie les prédateurs en prenant l'apparence d'un serpent (photo ci-dessous).

 

200px-Deilephila elpenor 3

 

 

Les araignées Myrmarachne imitent des fourmis en s'approchant furtivement d'insectes qui ne se méfient pas – leurs crocs prêts à entrer en action. On connaît quelques exemples d'imitation – ou crypsis – chez les plantes. Mais comme on le voit sur une espèce de gui australienne, tous ces imposteurs ne copient qu'une seule autre espèce.

 

 

sn-vine

 

 

Ce qui n'est pas le cas d'une liane, le Boquila trifoliata, qui transforme ses feuilles en copiant différents arbres hôtes. Originaire du Chili et de l'Argentine, B. trifoliata est la première plante à imiter plusieurs hôtes. C'est une qualité rare – connue comme polymorphisme d'imitation – qui n'a d'abord été observée que chez les papillons, selon cette étude, publiée aujourd'hui [24 avril 2014] dans Current Biology. Quand la liane grimpe sur les branches d'un arbre, ses feuilles versatiles (cartouche, ci-dessus) peuvent changer de taille, de forme, de couleur, d'orientation et même de dessin de nervures pour correspondre au feuillage environnant (photo du milieu ci-dessus; la flèche rouge indique la liane, alors que la flèche bleue montre la plante hôte).

 

Si la liane se dirige vers un deuxième arbre, elle se transforme, même si les feuilles du nouvel hôte sont dix fois plus grandes et d'une forme très différente (photo de droite ci-dessus). La supercherie sert de défense contre les herbivores comme les charançons et les chrysomèles, selon les chercheurs. Ils ont comparé les feuilles travesties qui sont accrochées aux branches avec les feuilles de la plante grimpante qui rampe encore sur le sol de la forêt à la recherche d'un arbre ou de troncs dénudés à escalader. Dans la première situation, les feuilles n'étaient mangées par les herbivores que dans 33 % des cas et elles étaient mangées dans 100 % des cas pour les lianes encore au sol et sur les troncs d'arbres.

 

On ne sait pas bien comment B.trifoliata discerne l'identité des arbres et se métamorphose en conséquence. Elle pourrait lire des indices cachés dans les odeurs ou les produits chimiques sécrétés par les arbres ou les microbes seraient peut-être porteurs de signaux activateurs de gènes entre le fraudeur et l'hôte, disent les chercheurs.

 

 

Article source

 

Traduction par Hélios

Partager cet article

Repost 0
Published by Hélios - dans Nature et animaux

Présentation

Recherche

Liens du BBB

bbbcliquez ici2

Pour retourner vers le BBB sur blogspot

 

bbblogo pavé 5