Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 09:48

Du tritium dans l'eau de mer pendant 30 ans au Japon

 

TEPCO a démarré les opérations de contournement des eaux souterraines, les relâchant avant qu'elles n'atteignent les bâtiments de réacteur hautement contaminés. Le Fukushima Minpo (24 mai) donne une information sur l'analyse des nucléides de l'eau de mer après le déversement :

TEPCO a publié une analyse des nucléides de l'eau de mer avant et après le déversement des eaux souterraines selon le schéma de "contournement des eaux souterraines" du 23 mai 2014. Aucun changement significatif n'a été observé.

Selon TEPCO, un échantillon d'eau de mer a été prélevé à environ 220 mètres au sud du drain de dérivation et a été analysé. Le Césium-134 et le césium-137 étaient sous le seuil de détection avant et après le déversement des eaux souterraines. Tous les beta étaient de 12 Bq/l avant le déversement et de 11 Bq/l après.

Le tritium était de 3,9 Bq/l avant et de 2,2 Bq/l après le déversement.


Du tritium avec des valeurs à un chiffre en becquerels par litre d'eau de mer. Quelle est la comparaison avec ce qui existait avant l'accident nucléaire de Fukushima ?

D'après la base de données conservée par le centre d'analyse chimique japonais (surveillance de radioactivité autour des installations nucléaires du Japon), le taux pour la préfecture de Fukushima de 1979 à 2010 (pour Fuku I et II) est approximativement de 0,4 à 4 Bq/l.

Tritium-Fukushima

Comment la préfecture de Fukushima se compare-t-elle aux autres qui possèdent une centrale nucléaire ?

Voici une carte où sont reportés les niveaux de tritium à Fukushima (deux centrales avec 8 réacteurs à eau bouillante), Ibaraki (2 centrales, l'une démantelée, l'autre avec un réacteur à eau bouillante depuis 1978), et Hokkaido (une centrale avec 3 réacteurs à eau pressurisée depuis 1989).

Fukushima est représentée en triangles rouges (dont je n'ai aucun contrôle dans l'application de création de carte sur le site), Hokkaido en carrés bleus et Ibaraki en croix noires. Le taux est approximativement entre 0,4 et 200 Bq/l (Ibaraki).

 

Tritium-H+F+I

Le pic d'Hokkaido au-dessus de 10 Bq/l en 2011 peut être l'effet de l'accident nucléaire de Fukushima, mais l'échantillon a été collecté en août 2011, presque 5 mois après le début de l'accident et 4 mois après la fuite d'eau extrêmement contaminée du réacteur 2.

Ajoutons maintenant le "Nuclear Ginza" – la préfecture de Fukui, avec 13 réacteurs (dont la plupart sont à eau pressurisée). Le taux est approximativement entre 0,4 et 1100 Bq/l (Fukui).

 

Tritium-H+F+I+Fukui

On a mesuré 1100 Bq/l de tritium dans l'échantillon prélevé au large de Tateishi le 24 avril 2009, selon la base de données du centre d'analyses chimiques japonais. La centrale de Tsuruga est située tout près. Je n'ai pu trouver aucun incident autour de cette date pour cette centrale.

Enfin, une carte qui inclut toutes les préfectures pour la mesure du tritium :

Tritium-AllJapan

J'essaie de trouver des données sur les taux de tritium dans l'eau de mer APRÈS l'accident, mais ils ne figurent pas dans les bases de données du centre d'analyses chimiques. La perspective de passer par les données du gouvernement dont les liens sont en perpétuel changement n'est pas vraiment séduisante...

Partager cet article

Repost 0
Published by Hélios - dans Fukushima

Présentation

Recherche

Liens du BBB

bbbcliquez ici2

Pour retourner vers le BBB sur blogspot

 

bbblogo pavé 5