Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 09:00

Une rencontre inattendue entre deux célébrités du 20ème siècle, le médium américain Edgar Cayce (informations à son sujet ICI) et l'inventeur génial Nikola Tesla (qui aurait eu une incarnation en Atlantide).


Note : Les "lectures" de Cayce sont écrites dans un anglais pas du tout évident et elles m'ont donné beaucoup de fil à retordre. J'en ai supprimé une partie qui ne traitait pas des incarnations passées de Tesla que les anglophones courageux iront lire dans le jargon original de Cayce sur le site en lien.


D'ailleurs, Dorothée Koechlin de Bizemont qui a consacré plusieurs livres à ce médium dit en avertissement dans l'un d'eux ("l'univers d'Edgar Cayce") :


"Cayce s'exprimait de façon très familière, comme un homme simple qui n'avait jamais fait d'études supérieures, mais charmait les gens par sa jovialité et son esprit. Bien sûr, il ne parlait pas une langue châtiée, mais plutôt une sorte de patois américain qui tordait le cou toutes les trois secondes à la syntaxe anglaise classique !


Et lorsqu'il s'exprimait en état de transe, "endormi", son style n'était pas meilleur : toujours très négligé, comme à l'état éveillé. Les commentateurs américains de Cayce doivent le traduire en américain normal pour le comprendre.


On a l'impression d'être en face d'une mauvaise traduction de quelque langue archaïque ! Or Cayce a répondu lui-même à cette question :


Notez ceci, en passant. L'interprétation de ces informations, c'est sûr, n'est pas traduite de l'anglais, ni de la langue parlée actuellement en Égypte. Mais de la langue apportée dans ce pays par la tribu à laquelle appartenait l'entité. Il s'agit de la langue des peuples originaires de ce pays qui est maintenant l'Iran. (lecture 1100-26)."

 

Cayce se serait incarné jadis dans un grand-prêtre égyptien autour de  --10.500, venu de régions situées entre l'Iran et le Caucase.


Dans ses "lectures", il dit "l'entité" ou "le corps" en parlant de la personne à qui il s'adresse.



Réminiscences d'une incarnation atlante



Lectures de santé et de vie d'Edgar Cayce pour Nikola Tesla



Par Alex Putney pour Human-Resonance.org


26 juin 2013

 

Le développement technologique rapide de notre époque représente la manifestation concrète, matérielle du considérable accroissement de notre conscience collective, qui entraîne une expansion exponentielle de la connaissance scientifique. Les réussites scientifiques du présent ont été préfigurées par la haute civilisation atlante du passé, influençant une pleine reprise de possession du grand savoir de nos lointains ancêtres.



Des avancées dans la fabrication des fibres de verre métalliques et des super-alliages nécessaires aux technologies de lévitation acoustique ont instauré une nouvelle voie de découverte de structures à liaison polycristalline et de matériaux extrêmement résistants qui durent trois fois plus longtemps que l'acier (alliage de fer et de carbone). Pourtant tous les mastodontes géants de métal qui traversent nos cieux et océans, avions spatiaux, aéroplanes et vaisseaux, emploient toujours de dangereuses technologies désuètes. Les systèmes établis du gouvernement et la psychopathie des sociétés ont refusé le développement commercial des super-alliages en supprimant les inventions de Nikola Tesla en dernière partie de vie ainsi qu'une série d'enregistrements de lectures médiumniques, fruit d'une étroite collaboration de 18 ans avec le "Prophète Endormi", Edgar Cayce (ci-dessous avec Gertrude).

 

life readings1

 

Le subterfuge financier de 1904 à 1911 du banquier industriel JP Morgan a contrecarré l'installation de la tour de transmission sans fil de Tesla à Shoreham (Long Island à New York), suivi de l'emprisonnement et de l'assassinat de l'investisseur le plus généreux de Tesla : John Jacob Astor IV. Faisant partie des hommes les plus riches du monde, Astor fut entraîné par ruse à bord de 'l'insubmersible' Titanic avec plusieurs autres hommes d'affaires connus ciblés par le cartel Rothschild, plus particulièrement Benjamin Guggenheim et Isa Strauss.



Le meurtre en masse de banquiers et l'escroquerie impliquaient le remplacement du Titanic par son jumeau endommagé l'Olympic, pendant qu'ils étaient côte à côte pour inspection, au mouillage de Belfast, Irlande, le 6 mars 1912 (ci-dessous). Un incendie fut allumé dans la soute à charbon avant le départ pour les eaux glacées de l'Atlantique nord où, le 14 avril 1912, le Titanic fut projeté volontairement vers un iceberg. On assura faussement aux passagers qu'ils seraient transférés en lieu sûr grâce à l'arrivée d'un bateau se trouvant dans les parages. Les membres d'équipage obligèrent tous les hommes à rester à bord du navire, ce qui a conduit à la noyade de John Astor, alors que sa femme, son infirmière et sa domestique furent évacuées dans les canots de sauvetage.


http://www.human-resonance.org/life_readings2.jpg

JP Morgan est directement impliqué dans le plan escroquerie/assassinat pour son adroite publicité et pour avoir attiré à bord du navire de nombreux hommes d'affaires éminents comme Astor avec sa garantie personnelle avant de quitter les lieux en secret juste avant le départ. Les autres collaborateurs qui avaient reçu des cabines gratuites ou avaient acheté des cabines particulières sur le Titanic ont ensuite annulé, 'raté' le bateau ou débarqué secrètement avant le départ sont HC. Frick, JH. Harding, M. Hershey, AG. & GW. Vanderbilt, D. Blair, R. Bacon, G. Marconi, M. von Bethmann, N. Craig, JS. Holden et JW. Hitchens.



Ces événements furent soigneusement orchestrés par un enchaînement d'opérations d'espionnage des nazis qui ont préparé le terrain pour la création de la Banque de la Réserve Fédérale (la "Fed")en 1912, impliquant une étroite collaboration entre les agents de la reine d'Angleterre et le cartel bancaire Rothschild-Rockefeller. Assassiner plusieurs opposants importants au programme de la Fed constitua la première motivation pour couler le Titanic, bien qu'une fraude massive à l'assurance ait été une autre apparente motivation secondaire dans le cadre des stratégies de guerre financière vers une prise de pouvoir fasciste des États-Unis pour préparer le lancement de la première guerre mondiale en 1914.



La surveillance et la suppression des recherches et inventions de Tesla ont été pendant des dizaines d'années la priorité majeure du cartel bancaire Rothschild et de leur homologue, la famille criminelle des Rockefeller, qui avaient placé pendant des années plusieurs agents auprès de Tesla. Des années auparavant, le fils d'un espion allemand, George H. Scherf, avait été assigné à travailler comme comptable à la Société Union Sulphur de Manhattan, propriété de Rockefeller, ce qui lui assurerait une couverture pour ses activités d'espionnage.



Avant ses fonctions d'espion de société à New York, George Scherf avait acquis dès l'adolescence de l'expérience dans le trafic d'armes et de drogue sur le SS Surrey [navire de transport transatlantique, NdT] bien que ses premières tâches aux US étaient de créer des incendies criminels. Scherf mit le feu au laboratoire de Houston Street de Tesla le 13 mars 1895 dans le but de détruire l'équipement de laboratoire de l'inventeur, ses prototypes expérimentaux, ses photos, ses notes de recherche, ses contrats et papiers officiels, tout en lui donnant l'occasion de proposer ses talents de comptable à temps partiel.


http://www.human-resonance.org/life_readings3.jpg

 

 

Un portrait daté de 1917 montre le jeune George H. Scherf (ci-dessus), membre du club Skull & Bones de Yale durant les modalités d'établissement de son pseudonyme américain 'Prescott Sheldon Bush', après que des ficelles aient été tirées dans l'ombre pour admettre sciemment le jeune espion allemand sous un faux nom sans vérification légale obligatoire d'identité. La bannière des Skull & Bones de Yale fait référence à des traditions familiales très anciennes de piraterie et à la continuité à ce jour de leurs opérations de trafic mondial à l'échelle industrielle.

 

http://www.human-resonance.org/life_readings4.jpg



Tout en manipulant par la bande les comptes de Tesla, George Scherf se servait des bureaux de la société de couverture Union Sulphur Company de Manhattan dans le building Whitehall (ci-dessus). Comme pour le thème des Skull & Bones du clubhouse de Yale, de flagrants symboles de culte macabre sont également inscrits sur le building Whitehall – et ils existent toujours aujourd'hui. Des têtes cornues de démons barbus au-dessus de plusieurs portails d'entrée regardent fixement vers le bas, reflétant les croyances sataniques perverses de leurs propriétaires : la famille criminelle Rockefeller. (ci-dessous)


http://www.human-resonance.org/life_readings5.jpg



On peut supposer que Tesla ne savait pas que cet assistant immigré allemand travaillait pour les satanistes nazis américains juste à côté de chez lui à Union Sulphur. Existait-il un autre indice valable à l'époque qui aurait pu alerter l'inventeur visionnaire ?



L'enseigne de Union Sulphur Co est sur la liste des pavillons d'armateur des compagnies maritimes – un drapeau d'un jaune maladif qui proclame ouvertement ses affiliations à la secte perverse de la famille Rockefeller et à leurs infâmes buts bellicistes derrière d'amples activités dans des mines de soufre. L'emblème représente la silhouette grossièrement dessinée d'un diable rouge aux bras levés, brandissant une fourche noire.


http://www.human-resonance.org/life_readings6.jpg



Le diable rouge ailé et cornu ressort de manière visible sur le fond jaune, avec une queue serpentine noire, faisant ouvertement et explicitement référence à l'association du soufre avec le diable. L'adoration du diable au sein de la psychopathe famille Rockefeller est très clairement exprimée par leur logo personnel et reflète visuellement la même flagrante affirmation que celle de la crypte des Skull & Bones de Yale : 'Ne vous mêlez pas de nos affaires, nous sommes des meurtriers satanistes nazis. Nos pères étaient des pirates, et nous pratiquons toujours les meurtres en série, le trafic d'armes, de drogue et d'esclaves – aujourd'hui sur une échelle mondiale, industrielle.'



La signification des messages avertisseurs a pu échapper à certains mais l'impudent dessin du diable rouge a été beaucoup remarqué. Les camions gris de la Union Sulphur Company ont été observés par les habitants des villes minières, qui se souviennent avoir vu le logo du diable rouge peint sur les portes des camions (ci-dessus) :

Quand j'étais petit je pensais que tous les camion-bennes étaient peints en gris et portaient sur la porte un décalque jaune avec un diable rouge au centre...(mais) l'Union Sulphur Company partageait simplement son enseigne diabolique avec un producteur de conserves de viande bien connu...ressentir cette impression n'était pas difficile parce que je vivais à côte des mines, dans une communauté autonome bâtie au sommet de la paroisse de Calcasieu [en Louisiane, NdT]...
J'y ai vécu à la fin des années 40, longtemps après que les opérations minières de soufre aient stoppé et que l'Union Sulphur Company devienne l'Union Sulphur and Oil Company – et avant les fusions successives qui ont aujourd'hui englouti son identité et l'ont incorporée dans un immense conglomérat.

On peut supposer que Scherf faisait soigneusement attention de ne jamais répondre à la correspondance de Tesla en se servant de l'en-tête de la Union Sulphur Co. ! Une sonnette d'alarme aurait certainement retenti dans la tête du Dr Tesla en voyant le logo de la société détenue par les Rockefeller pour qui le comptable et assistant administratif George Scherf travaillait aussi. Il ignorait peut-être au début du 20ème siècle la signification du logo du diable soufré, mais les signes notoires de satanisme ont bien été relevés au début du 20ème siècle – autant par le public que par les très rares adversaires spontanés de la famille Scherf (Bush). Des études génétiques des lignées familiales des politiques démêleront finalement le réseau complexe de supercherie héritée d'influences psychopathes.


http://www.human-resonance.org/life_readings7.jpg



La fusion de la Union Sulphur Co. avec le complexe militaro-industriel Rothschild/Rockefeller s'étala sur plusieurs années et avec de nombreux changements de nom, comme c'est le cas avec la plupart des sociétés écran servant à protéger les opérations eugénistes des génocides nazis qui se poursuivent de nos jours à grande échelle. Les conglomérats du système répressif nazi ont même détourné les inventions de Tesla pour manipuler le champ infra-sonique de la planète.

 


Article original

 

Traduit par Hélios

 

La suite demain...

Partager cet article

Repost 0
Published by Hélios - dans Histoire

Présentation

Recherche

Liens du BBB

bbbcliquez ici2

Pour retourner vers le BBB sur blogspot

 

bbblogo pavé 5